Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 21:46
obama252.jpg    Barack Obama "espère que Giulia Sarkozy a hérité
du physique de sa mère".
      Sacré Barack, Yes he can !!! et on ri-cane !!!

      C'est bien la seule bonne blague de cette saloperie de G20.

    C'est plus facile de faire son beau face à Sarkozy que de condamner haut et fort  l'extension de la colonisation israëlienne en Palestine, isn't it ?

 

 


Partager cet article
Repost0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 21:46

Nous y voilà, nous y sommes.
Depuis cinquante ans que cette tourmente menace dans les hauts-fourneaux de l'incurie de l'humanité, nous y sommes.
Dans le mur, au bord du gouffre, comme seul l'homme sait le faire avec brio, qui ne perçoit la réalité que lorsqu'elle lui fait mal.
Telle notre bonne vieille cigale à qui nous prêtons nos qualités d'insouciance, nous avons chanté, dansé. Quand je dis « nous », entendons un quart de l'humanité tandis que le reste était à la peine. Nous avons construit la vie meilleure, nous avons jeté nos pesticides à l'eau, nos fumées dans l'air, nous avons conduit trois voitures, nous avons vidé les mines, nous avons mangé des fraises du bout monde, nous avons voyagé en tous sens, nous avons éclairé les nuits, nous avons chaussé des tennis qui clignotent quand on marche, nous avons grossi, nous avons mouillé le désert, acidifié la pluie, créé des clones, franchement on peut dire qu'on s'est bien amusés.
On a réussi des trucs carrément épatants, très difficiles, comme faire fondre la banquise, glisser des bestioles génétiquement modifiées sous la terre, déplacer le Gulf Stream, détruire un tiers des espèces vivantes, faire péter l'atome, enfoncer des déchets radioactifs dans le sol, ni vu ni connu. Franchement on s'est marrés.
 
Franchement on a bien profité.
Et on aimerait bien continuer, tant il va de soi qu'il est plus rigolo de sauter dans un avion avec des tennis lumineuses que de biner des pommes de terre.
Certes. Mais nous y sommes. A la Troisième Révolution. Qui a ceci de très différent des deux premières ( la Révolution néolithique et la Révolution industrielle, pour mémoire) qu'on ne l'a pas choisie.
« On est obligés de la faire, la Troisième Révolution ? » demanderont quelques esprits réticents et chagrins.
Oui.
On n'a pas le choix, elle a déjà commencé, elle ne nous a pas demandé notre avis. C'est la mère Nature qui l'a décidé, après nous avoir aimablement laissés jouer avec elle depuis des décennies. La mère Nature, épuisée, souillée, exsangue, nous ferme les robinets. De pétrole, de gaz, d'uranium, d'air, d'eau. Son ultimatum est clair et sans pitié : Sauvez-moi, ou crevez avec moi (à l'exception des fourmis et des araignées qui nous survivront, car très résistantes, et d'ailleurs peu portées sur la danse).
Sauvez-moi ou crevez avec moi.
Évidemment, dit comme ça, on comprend qu'on n'a pas le choix, on s'exécute illico et, même, si on a le temps, on s'excuse, affolés et honteux. D'aucuns, un brin rêveurs, tentent d'obtenir un délai, de s'amuser encore avec la croissance.
Peine perdue.
Il y a du boulot, plus que l'humanité n'en eut jamais.
Nettoyer le ciel, laver l'eau, décrasser la terre, abandonner sa voiture, figer le nucléaire, ramasser les ours blancs, éteindre en partant, veiller à la paix, contenir l'avidité, trouver des fraises à côté de chez soi, ne pas sortir la nuit pour les cueillir toutes, en laisser au voisin, relancer la marine à voile, laisser le charbon là où il est, – attention, ne nous laissons pas tenter, laissons ce charbon tranquille ; récupérer le crottin, pisser dans les champs (pour le phosphore, on n'en a plus, on a tout pris dans les mines, on s'est quand même bien marrés).
S'efforcer.
Réfléchir, même.
Et, sans vouloir offenser avec un terme tombé en désuétude, être solidaire.
Avec le voisin, avec l'Europe, avec le monde.
Colossal programme que celui de la Troisième Révolution.
Pas d'échappatoire, allons-y.
Encore qu'il faut noter que récupérer du crottin, et tous ceux qui l'ont fait le savent, est une activité foncièrement satisfaisante. Qui n'empêche en rien de danser le soir venu, ce n'est pas incompatible.
A condition que la paix soit là, à condition que nous contenions le retour de la barbarie –une autre des grandes spécialités de l'homme, sa plus aboutie peut-être.
A ce prix, nous réussirons la Troisième révolution.
A ce prix nous danserons, autrement sans doute, mais nous danserons encore.

 Fred Vargas, archéologue et écrivain


 
 
 

 

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 21:43

coluche--.jpg

Partager cet article
Repost0
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 19:46

sarkozyl.jpg

Partager cet article
Repost0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 21:08

Tralala, Bertrand CANTAT et mon slameur bordelais préféré Souleymane DIAMANKA ont fait un morceau ensemble qui paraîtra dans le prochain album de ce dernier,  on sait pas quand...

Et ouais  !

Bon je sais pas si on se relève la nuit pour l'écouter, mais mouaaa eh ben ça m'fait plaisir ... et à ceux à qui ça fait pas plaisir, en attendant, ils pourront toujours briller en faisant mine que... ils sont vachement au jus des dernières infos, non ? Et pis, ça les cultive, fo pas êt' chiche comme ça là !

 

Partager cet article
Repost0
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 09:14

Nono1.JPGDepuis le mois de décembre, la situation de mon élève congolais Nono n'a pas changé. Certes, il a pu être extrait du centre de rétention de Toulouse parce qu'en première instance le Tribunal avait jugé son arrestation déloyale, malheureusement, l'appel qui  avait suivi avait de nouveau donné raison à la Préfecture de La Rochelle.

Aujourd'hui, Nono est un clandestin. Son exceptionnelle confiance en la vie lui donne la force de poursuivre sa formation de menuisier au Lycée Professionnel de Surgères. Son rêve est d'être luthier, il sait jouer de tous les instruments à cordes. Tous les jours, pour venir à l'école, pour aller en stage, il s'expose à une arrestation et à une reconduite dans un pays, le Congo-Kinshasa, où il n'a plus d'attaches familiales.

Jeudi 17 mars, environ 150 personnes (militants CIMADE, RESF, réseau Vigilance, syndicalistes, professeurs, lycéens et autres citoyens fermement attachés aux droits des êtres humains) se sont rassemblées devant le stade de la ville pour demander à la Préfecture de lever son Arrété de reconduite à la frontière et de donner des papiers à Nono, afin qu'il puisse poursuivre sereinement sa scolarité, décrocher son diplome et s'insérer dans la société qu'il s'est choisi.

Environ toutes les 3 semaines, ses enseignants envoient une lettre pour réitérer cette demande à la Préfecture de La Rochelle. Aucune réponse ne leur est bien entendue faite directement. Lorsque nous appelons le service des étrangers, la réponse qui nous est faite est toujours la même : la décision de Monsieur le Préfet est irrévocable.

Une pétition en ligne est ouverte au lien suivant : http://www.mesopinions.com/Nono-doit-rester-parmi-nous---petition-petitions-c5414cf804797aa15e2eefd55f19bfae.html.

Merci à tous ceux qui pensent qu'il n'est digne d'aucun pays démocratique de faire une distinction de nationalité entre jeunes majeurs dans leur droit à la formation de signer cette pétition (n'oubliez pas de valider le mail retour pour que votre signature soit prise en compte) et de la faire circuler parmi vos contacts. Encore merci.

Pour l'instant, Nono jouit d'un réel soutien du fait de sa situation scolaire. L'été approche. Sa situation sera beaucoup plus vulnérable lorsque l'école sera fermée et ses soutiens dispersés aux 4 coins du monde pour raison de congés.

Partager cet article
Repost0
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 09:00
Je vous propose en lien l'excellente émission SERVICE PUBLIC du jeudi 17 février 2011 sur France Inter sur le thème : A quoi servent les pétitions ? Ca dure une heure... mais c'est inestimable !

Clique ici pour écouter l'émission


LES INVITES :


Jean-Marc Boivin, Directeur général d’Handicap International. Ancien responsable de l'action politique et du plaidoyer à Handicap International.


Jean-Gabriel Contamin, professeur de science politique à Lille 2, Directeur du CERAPS (Centre d’Etudes et de Recherches Administratives, Pol et sociales) Spécialiste de la pétition comme forme de mobilisation politique .


Marie-Cécile Plà, Enseignante spécialisée en RASED.Membre fondatrice de RESF, active sur le secteur de Paris Nord-Ouest


Dominique Guibert, secrétaire général de la LDH, Ligue des Droits de l'Homme


Anne Buyck, directrice de cabinet du maire d’Arcueil. A mis en place les procédures de participation dans sa ville depuis 15 ans

Partager cet article
Repost0
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 08:00

manif-28-mai-2011.JPG

Signez la pétition et faites circuler. Merci.

 

Partager cet article
Repost0
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 19:05

P2270228.JPG

Partager cet article
Repost0
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 18:55

" Je serai un président comme Louis de Funès dans Le Grand Restaurant, servile avec les puissants, ignoble avec les faibles. J'adore !"

Nicolas SARKOZY, in Le Parisien, 7 mai 2007.

Partager cet article
Repost0