Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 16:32

TravailFamilleSarkozie

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 14:18

A l'initiative de l'hebdomadaire Politis, un appel à référendum sur les retraites a été lancé, en vertu de l'article 11 de la Constitution, qui peut contraindre notre cher Président à proposer un référendum sur les retraites à condition que ce référendum soit proposé par :

* 1/5  des parlementaires

*  1/10 des électeurs (c'est-à-dire nous).

SOIT 4,4 millions de signatures.

Si on en croit les syndicats, il y eut près de 3 millions de personnes dans la rue au plus fort de la mobilisation. Or, signer un appel en ligne est :

* moins coûteux qu'une grève

* moins fatigant que deux manifs par semaine

* et entre parfaitement dans le concept de "mobilisation multiforme" annoncée par l'intersyndicale pour la journée du Mardi 23 Novembre.

Alors, on signe au lien suivant : http://www.referendumretraites.org/spip.php?article2

et on n'oublie pas de valider le mail envoyé sur notre boite pour confirmer sa signature. Ensuite, on envoie le lien à tous ses contacts, et enfin on peut retourner sereinement à ses petites affaires.

23-nov.jpg

 


Partager cet article
Repost0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 12:54

reve générale-copie-2Pour ne pas saigner les salarié(e)s déjà fort appauvri(e)s, et pour emmerder notre gouvernement plus longtemps, je donne ce que j'ai, je donne ce que je peux, du temps et / ou de l'argent ! Parce que les kilomètres à pied, ça n'use pas que les souliers !

 

Par chèquela Cgt met à disposition pour tous ceux qui veulent exprimer leur solidarité financière, un compte intitulé : « Cgt Solidarité Luttes Retraite »

Vos dons sont à mettre à l’ordre de "Cgt solidarité luttes retraite" et à retourner à l’adresse :

"Cgt solidarité luttes retraite"

263 rue de Paris

93100 Montreuil

Par CB : http://solidarites.soutiens.org/don/

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 12:44
Partager cet article
Repost0
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 09:21

Et oui, GRAINEDANANAR c'est fini. Elle est comme ça GRAINEDANANAR, trois petits tours et pis s'en va.

Si toutes les bonnes choses ont une fin, alors il est grand temps. Tout (ou presque) a été dit. On va pas se commenter, se répéter à l'infini. Finir, c'est comme mourir :  trop tôt, c'est tragique, mais trop tard, c'est pathétique.

Il y a un temps pour dire et puis un temps pour fermer sa gueule. C'est le silence que l'on dit d'or.

Allez, à dans bientôt amigo, au bistrot quai de la rade.

Et on laissera le mot de la fin à celui qui inventa GRAINEDANANAR, il y a juste à remplacer "Madonna" par "Carlita" et on est bon.

 

Une veille restera en place quelques semaines afin de répondre à d'éventuels commentaires, et de distiller quelques infos de première nécessité.

 

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 09:05

GRAINEDANANAR.jpg

totale-liquidation-copie-1.jpg

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 00:00

 

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 12:20

     Merditude-des-choses.jpg On fut bien avisé de me conseiller de voir La Merditude des choses, le film de Felix van Groeningen, sorti en décembre 2009. Très bon film au passage, qui nous arrache de franches poilades, antidote dérisoire et pourtant essentiel pour qui veut surmonter cette merditude. Film porteur d'espoir.

 

     Du coup, c'est à un autre film que ce dernier m'a renvoyé, vu il y a longtemps, retrouvé en VHS au fond d'un carton. NE PAS AVALER de Gary Oldman. Enorme film, bien plus implacable dans la merditude, finalement. Ce n'est pas qu'on fasse la compétition, remarquez.

      NE PAS AVALER est une oeuvre amorale, comme la vie. C'est d'ailleurs ainsi que Gary Oldman l'a voulue – et réussie.

      Pourquoi devrait-on s'infliger un tel tableau ? Car, quand on en est, de la merditude des choses, cette piqûre de rappel peut être à la limite du soutenable. Quant à ceux qui n'en sont pas, bien qu'exotique, NE PAS AVALER n'est pas une visite touristique. On n'est pas chez Ken Loach. On ne trouvera dans le film de Gary Oldman ni esthétique de la misère, ni commisération qui offrent un refuge à la bonne conscience.

      Tout est laid, sombre, sale, gris. Tout, tout sauf peut-être les quelques sourires de Valérie et de sa fille. Parce que oui, quelque part, il y a de l'amour. Mais tellement recouvert de merditude qu'il est devenu impuissant et que le lien affectif n'est plus ce qui sauve, mais au contraire, ce qui brule, et qui peut vous consumer toute une vie; si rien ne vient adoucir la douleur d'être.

      Car la vraie merditude des choses, c'est que les victimes sont parfois des bourreaux et que les bourreaux sont aussi des victimes. Comme le dit Gary Oldman, la limite est si délicate, si mouvante, au sein même de l'histoire personnelle d'un individu.

      Ray est un monstre qui bat sa femme et qui tue à petit feu son jeune beauf toxico. Lorsqu'enfin Valérie aura réussi à se sauver de Ray ainsi que sa petite, c'est cette même Valérie qui rira innocemment en pensant à son jeune frère incarcéré, à l'évocation des mauvais traitements auquel celui-ci doit être exposé... Rideau.

      Bien évidemment, le décor est planté dans une famille londonienne économiquement sinistrée. Bien sûr, c'est là que la merditude des choses est la plus collante et voyante. L'erreur serait pourtant de croire que la beaufitude est l'apanage des pauvres.

      Là où La Merditude des choses nous donne à voir le parcours du jeune Gunther Strobbe qui sent très tôt qu'il lui faut fuir son milieu familial et qui croise le soutien discret et aimant de sa grand-mère, NE PAS AVALER nous livre un Mark condamné par sa propre famille.

 

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 00:00

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 00:16

 

Partager cet article
Repost0